Menu

Traiter la bronchiolite chez un enfant

0 Comment


Asthme, bronchite ou bronchiolite sont les problèmes respiratoires les plus fréquents chez les enfants. La sphère ORL est souvent la cible de bactéries ou d’allergènes. Loin d’être une maladie anodine, ces maladies sont en constante progression. Il y a principalement la bronchiolite, qui touche le plus souvent les nourrissons. Une forme de réaction inflammatoire bronchique, elle peut être très grave sans être soigné à temps.

Les signaux d’alerte à identifier

Les personnes atteintes par cette maladie peuvent présenter plusieurs symptômes, notamment une trouble respiratoire caractérisée par l’essoufflement et la rapidité de la respiration. Il y a également des symptômes qui se rapportent sur l’ensemble du corps, tel que l’inconfort physique, la perte d’appétit et la déshydratation. Les premiers sont souvent semblables à un simple rhume qui évolue en toux ou en des difficultés respiratoires, et se transforment en bronchiolite. Il est possible que ces symptômes persistent durant une semaine ou un mois.

Traitements de la bronchiolite

Dans la plupart des cas, la bronchiolite ne nécessite pas une hospitalisation sauf si elle devient chronique. En effet, elle peut être traitée chez soi. En principe, le traitement de cette maladie repose sur la prise de bronchodilatateurs (appareil contribuant à ouvrir les voies respiratoires pour faciliter la respiration). Par contre, il peut y avoir des soins d’accompagnements tels que :
• L’oxygénothérapie : qui consiste en un apport d’oxygène aux poumons des personnes respirant difficilement
• La perfusion intraveineuse : c’est le fait d’administrer des médicaments, du sang ou des fluides dans une des veines du patient
• L’aspiration nasale : une action tendant à éliminer le mucus du nez et des voies respiratoires supérieurs
• Le chlorure de sodium : une solution saline pouvant être administrée dans la veine ou par voie orale afin de remédier à un faible taux de sodium dans l’organisme
Il est toutefois possible de la laisser sans traitement du fait que la maladie peut devenir favorable avec le temps.
En ce qui concerne les médicaments pouvant être prescrit par le médecin, il peut y avoir des antalgiques afin de soulager les douleurs, ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui a pour fonction de diminuer l’inflammation et faire descendre la fièvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2018 - Pharmexpert.fr/ - Tous droits réservés